PageRank (PR) Sculpting et SEO


La notion de PageRank en référencement naturel

 

google pagerank et seoLe PageRank (PR) est un indicateur de popularité d’une page web. Il tend à mesurer de manière quantitative et qualitative les liens pointant vers une page d’un site web. Il a été introduit par Larry Page (Google).

 

À sa création, le PR est d’abord un indicateur quantitatif :

  • Plus une page web recense de liens pointant vers elle, plus son PR est élevé: sa capacité à ranker (bien se positionner) dans les moteurs de recherche augmente.
  • Moins une page bénéficie de liens entrants, plus son PR diminue: sa capacité à ranker faiblit.

 

Ce mécanisme a de fait mené à des dérives importantes, comme la pratique massive d’un netlinking artificiel agressif par les webmasters pour faire ranker leur site web… Google décida alors de réguler cette pratique en introduisant diverses mises à jour de ses algorithmes par rapport à la pondération des liens : Panda et Penguin permettent ainsi de pénaliser les sites abusant de Netlinking et d’introduire une variable qualitative forte.

Le PR devient un indicateur d’abord qualitatif puis quantitatif. À quantité de liens égale, une page web bénéficiant de liens (internes et externes) de qualité bénéficiera d’un meilleur positionnement naturel dans les pages de résultats d’un moteur de recherche en comparaison avec un site pâtissant de liens médiocres ou spammants.

 

Le PageRank tel que l’ont connu les anciens du SEO n’existe plus aujourd’hui. La pondération du levier SEO Netlinking est à présent intégrée de manière beaucoup plus poussée aux algorithmes. On parle aujourd’hui de « Trust » de « popularité ». C’est à nous consultants SEO d’évaluer le PR des sites de nos clients via l’analyse des liens externes et du maillage interne.

On pourrait tartiner des heures dessus, mais grosso modo, c’est le fonctionnement du PR issu de liens externes. Le but est de voir comment on peut manipuler la popularité au profit de certaines pages clé via une technique de maillage interne : Le PR sculpting.

 

Qu’est-ce que le PageRank Sculpting en SEO ?

 

En référencement naturel, le maillage interne va jouer un rôle essentiel dans la répartition de la popularité acquise en externe et générée en interne.

Le sculpting de PR, c’est le fait de prévenir la déperdition de popularité vers des pages non pertinentes et de concentrer les flux de PR vers les pages essentielles.

Sculpter la popularité interne s’effectue par le biais d’une rationalisation de l’utilisation de liens « a href » et/ou de leur « obfuscation » (dissimulation).

 

La pertinence d’une page peut être évaluée en fonction de :

 

 

Si une page réunit tout ou partie de ces critères de pertinence, alors c’est certainement une page clé du site. En conséquence, elle devra être valorisée au sein du maillage, mais aussi servir de catalyseur à d’autres pages.

 

Le principe de distribution de popularité

 

La popularité qu’une page peut accumuler au cours de son cycle de vie peut être redistribuée en interne via des liens de type « a href ».

Le principe est simple, plus une page déploie de liens vers d’autres pages internes, plus le flux de popularité (PR, jus de liens) redistribué à des pages tierces est amoindri.

Exemple d’une URL ayant 2 liens versus 3 liens « P » étant la popularité :

 

Schéma redistribution popularité interne SEO

Ce schéma de redistribution interne n’est pas fidèle, car le PR des URLs « 2 » devrait aussi baisser. Mais cela permet de comprendre le mécanisme. Aussi, le schéma ne prend pas en compte la possibilité de faire re-circuler la popularité vers ces pages dans une logique de cocon thématisé.

 

Liens externes VS liens internes dans la distribution de popularité

 

Dans la mise en relation des contenus du web, il faut différencier les liens internes au site et ceux pointant vers des ressources externes au domaine.

  • Un lien interne n’a que très peu de poids par rapport à un lien externe. Il transmet beaucoup moins de popularité.
  • Un lien externe a lui plus de valeur aux yeux des moteurs de recherche, et fait ainsi fuir beaucoup plus de popularité à une page source.

 

À la louche (et n’ayant pas de stats) j’aurai tendance à dire que la transmission de popularité d’un lien externe vaut  : 8/10, tandis que celle d’un lien interne en vaudrait 1/10. De fait, en sculpting les liens externes sont une cible première d’écrémage.

 

Comment déployer un PR sculpting efficace ?

 

Le célèbre sculpting de PageRank par « nofollow »

 

exemple de PR sculpting par nofollowL’utilisation de l’attribut rel= »nofollow » au sein des liens « a href » a longtemps été le standard pour un sculpting PR opérationnel. L’avantage est sa simplicité de déploiement: il suffit de faire une sélection des liens internes et externes déployés dans votre page et d’y insérer cet attribut afin de prévenir (théoriquement) l’accès aux robots à ces pages de destination et une transmission indue de popularité.

Ainsi, le moteur recevant l’instruction « ne pas suivre » va rester sur la page et continuer son analyse. La popularité est ainsi conservée au sein de la page et l’utilisateur a tout de même la capacité de suivre ce lien.

Google ayant annoncé la fin de la prise en compte de l’attribut de lien « nofollow », l’utilisation de cet attribut de lien est aujourd’hui largement décriée. Le « nofollow » tombe petit à petit en désuétude en tant que technique de PR sculpting.

Personnellement je l’utilise encore largement car les bénéfices SEO sont encore là.

Prenons pour exemple ma page Freelance SEO, qui initialement déployait des liens « a href » normaux vers les sites de certains de mes clients, et ne performait pas du tout, bloquée en 3e SERPs.

Un beau jour, je décide de passer tous les liens externes en « nofollow » et voir ce que ça donnait ! Résultat : 1ère SERP atteinte en 3e position en un jour.

 

Le sculpting par balises <button> ou <input>

 

Nous savons que Google peut interpréter des liens de ce type, mais sculpter vos pages via des <button> ou <input> ou autres balises appelant des scripts JS diminue grandement la transmission de popularité interne.

En effet, le rendu JS coté client des liens en <button> ou en <input> consomme beaucoup de ressources, ceux-ci sont généralement évités par les moteurs. La technique peut s’apparenter à du cloacking.

Aujourd’hui, il est donc préconisé d’employer cette solution technique afin de mettre en place un sculpting performant !

N’étant pas développeur, je laisse le soin aux personnes sachant expliquer le processus de déploiement :  –>ici<–

 

Landing Pages SEO <body> : Headerless et Footerless

 

Les landings Pages SEO sont souvent des pages très denses en contenu et pouvant représenter une « plaque tournante » de popularité interne. Cette concentration de flux de PR interne peut être maximisée de manière drastique en supprimant simplement le <header> et le <footer> de ladite page. La page ne compte désormais plus que les liens internes déployés dans le <body>, par conséquent la redistribution de popularité via ceux-ci en est décuplée.

Cette technique est particulièrement intéressante au sein d’un cloisonnement sémantique afin de concentrer la thématisation au sein de silos.

Voici un exemple concret sur ma page : Consultant SEO Freelance

Pour les « Chapeaux Gris », cette technique peut aussi servir à faire circuler et accroître la popularité d’une page vers un site externe pour la réinjecter à la page initiale :

 

pr sculpting - manipulation de popularité

 

Quels types de liens doit-on offusquer dans une logique de PR Sculpting ?

 

obfuscation des liens sociaux externes et sculpting

Les liens devant être obfusqués (ou offusqués) sont tous ceux pouvant entraîner une fuite importante, récurrente et illégitime de popularité, tout en gardant une fuite maîtrisée vers des sites à la thématique liée ou participant à votre netlinking (PBN notamment).

En interne votre sculpting porterait sur :

  • les liens menant à des pages n’ayant pas de rapport sémantique
  • les liens vers des pages de conversion pauvre en contenu (SEA)
  • les liens vers les pages à paramètres, induisant de la duplication non-maîtrisable
  • les liens vers des ressources non indexables, non suivies, bloquées
  • les liens dupliqués dans vos pages mais servant à l’UX

 

À l’externe :

  • les liens vers les réseaux sociaux (récurrents et « populariphage »)
  • les liens externes récurrents vers des sites à la thématique différente
  • les liens vers les sites des contributeurs (commentaires d’articles)

 

Au cas par cas il y en a plein d’autres, mais en évinçant déjà ces fuites, votre site bénéficiera d’une meilleure rétention de popularité et à terme, d’une meilleure performance organique.

Attention à ne pas tout bloquer, car selon Google et une logique d’échange et de partage du Web, il est préconisé de laisser des liens externes au sein de vos contenus pour asseoir votre légitimité et montrer aux moteurs que vous participez aussi à la construction d’un web sain et altruiste !

 

L’impact du PR sculpting sur la qualité du crawl

 

Outre la fonction première qui est de diriger et accroître les flux de popularité internes de certaines pages cruciales, opérer un sculpting au sein de votre site a un bénéfice certain sur la qualité du crawl.

En effet, en réduisant considérablement le nombre de liens internes vers des pages non pertinentes (spammantes, dupliquées, canonisées, à paramètres…), les robots des moteurs de recherche consomment moins de ressources de crawl en tentant d’accéder à ces ressources. Ils vont donc se concentrer sur les pans importants du site.

 


 

Théophile Ordinas – Consultant en référencement naturel (SEO)