Stratégie SEO 2019

Tendances prioritaires d’optimisation SEO 2019

 


C’est un fait bien connu qu’il y a plus de 200 signaux SEO utilisés par Google. Et chaque année, il continue d’affiner et de peaufiner son algorithme en introduisant de nouveaux signaux de positionnement naturel et en changeant les priorités et la pondération de ceux-ci.

Je sais que l’idée d’avoir à les optimiser pour tous vous fera probablement frissonner d’horreur. Mais pousser votre stratégie SEO à un niveau d’excellence technique, sémantique et de popularité reste la clé pour dominer les SERPs. Toutefois pour des résultats probants, il faut prioriser sur ceux ayant le plus d’impact. Notamment avec l’avènement de l’index mobil First. Il est primordial que les versions mobiles des sites web soient optimisés pour les signaux de classement énumérés ci-dessous.


Le contenu et la sémantique

 

La pertinence de vos contenus

Google devient obstiner d’entrer dans la tête des gens pour leur fournir les résultats de recherche les plus pertinents. Maintenant que nous vivons à l’ère de la recherche sémantique, Google cherche à comprendre la signification d’une certaine requête de recherche pour fournir les résultats de recherche les plus précis. En outre, Google prend également en compte des facteurs tels que les modèles de recherche des utilisateurs, l’historique de recherche, l’emplacement et l’heure.

Concordance à l’intention de la requête de l’internaute

Bien sûr, lorsque vous cherchez quelque chose, les utilisateurs ont certaines intentions en tête. Et la tâche ultime de Google est d’essayer de les comprendre afin de fournir aux utilisateurs les résultats de recherche les plus pertinents sur les premières positions. Du point de vue du positionnement naturel, plus votre page est pertinente pour une requête donnée, plus elle occupe une position élevée dans les SERPs. De plus, l’intention de recherche satisfaisante se traduit presque toujours par un CTR élevé.

Si vous voulez comprendre quelles intentions de recherche se cachent derrière vos mots-clés, pensez à expérimenter avec diverses requêtes. Après les avoir tapées dans le champ de recherche, jetez un coup d’œil aux premières pages de résultats et essayez de comprendre leur intention de recherche. Si vous constatez que certaines de vos pages ne correspondent pas vraiment à l’intention de recherche, cela peut signifier que ce ne sont pas les bonnes pages à optimiser pour ces mots clés. Donc, si c’est le cas, envisagez de trouver des pages correspondantes et d’y ajouter du contenu plus pertinent ou d’en créer de nouvelles qui seraient pertinentes à l’intention de recherche implicite.

Le taux de clic (CTR)

Le CTR est l’un des signaux de pertinence les plus forts pour Google. Et il n’y a aucun doute que le CTR a une corrélation élevée avec les classements, car une augmentation du CTR entraîne presque à chaque fois une augmentation significative du référencement naturel.

Si vous voulez avoir une idée de ce que les gens ont tendance à cliquer sur les SERPs pour atteindre votre site, vous pouvez utiliser le rapport Search Analytics de Google Search Console. Portez une attention particulière aux pages qui se classent en tête de liste mais qui ont un CTR faible. Il se peut que le fait que vos balises de titre ou vos méta descriptions ne soient pas assez pertinentes et qu’il faille y travailler soit un indicateur que vos balises de titre ou vos méta descriptions ne le sont pas assez. Pour comprendre où vous en êtes avec votre CTR, jetez un coup d’œil à ce résumé des données CTR triées par position dans Google search.

La qualité des contenus

S’il y a une chose dont je suis sûr, c’est que les classements et le contenu ont toujours fait bon ménage. Fondamentalement, votre contenu est la raison même pour laquelle les gens visitent votre site. De plus, Google a déployé les mises à jour de Panda et Fred afin de rendre le web plus utile et plus bénéfique au niveau du contenu. Cependant, même des pages de contenu bien écrites ne suffisent pas toujours. Avec Google qui ne cesse d’améliorer ses standards, votre contenu devrait également satisfaire aux facteurs de positionnement SEO énumérés ci-dessous.

La densité de Mots-clés

En 2019, les mots-clés dans la balise title restent un puissant signal de classement car c’est l’une des façons dont Google décide si votre page est pertinente pour une requête donnée ou non. De plus, plus vos mots-clés sont proches du début du titre, mieux c’est. Et bien sûr, vos mots-clés les plus importants doivent être présents dans le corps de la page, les textes alt, et le tag H1. Mais s’il vous plaît assurez-vous que vous n’en abusez pas parce que vous ne voulez pas être pénalisé pour avoir bourré les mots-clés, n’est-ce pas ?

Bien sûr, à l’exception de vos mots-clés principaux, vous avez besoin d’être optimisé pour certains termes connexes qui les accompagneraient. Juste au cas où vous n’auriez pas encore recueilli de tels mots-clés, voici quelques conseils sur la façon de clouer la recherche de mots-clés ces jours-ci.

L’exhaustivité de l’information

Comme je l’ai déjà mentionné, Google est en train de devenir fou à propos de l’amélioration de la qualité de la recherche. Avec Hummingbird, Google donne désormais la priorité aux pages qui correspondent à la signification de la requête plutôt qu’à des mots-clés séparés. C’est pourquoi vous devez vous efforcer non seulement de remplir votre contenu avec des mots-clés, mais aussi de le rendre aussi complet que possible.

Afin d’optimiser l’exhaustivité de votre contenu, pensez à utiliser l’analyse TF-IDF, qui peut vous aider à calculer la fréquence à laquelle certains mots clés sont utilisés sur les pages de vos concurrents. Ce faisant, vous pouvez obtenir de nombreux termes et concepts pertinents utilisés par vos concurrents de haut rang. Heureusement, il y a maintenant beaucoup d’outils qui contiennent l’analyse TF-IDF. En passant, voici un joli guide pour vous sur la façon d’améliorer l’exhaustivité de votre contenu avec l’aide de TF-IDF.

La Grammaire et l’orthographe

La publication d’un contenu exempt d’erreurs est un autre signal pour Google que le contenu est de bonne qualité. Il n’y a pas grand-chose à dire. Assurez-vous simplement de relire votre contenu avant de le publier ou d’utiliser des correcteurs grammaticaux en ligne comme Grammarly.

La structuration HTML de vos contenus

En organisant votre balisage HTML de manière claire, vous facilitez grandement la compréhension de votre contenu par les moteurs de recherche. Oui, les moteurs de recherche s’appuient toujours sur la structure HTML et son balisage sémantique. Ainsi, peu importe à quel point votre contenu est cool, si votre page a du HTML désordonné, les araignées des moteurs de recherche peuvent penser qu’il est de mauvaise qualité et le classer vers le bas. Heureusement, il existe maintenant toute une variété de plugins (y compris WordPress’) qui peuvent vous aider à nettoyer et optimiser votre HTML.

Pour rendre votre HTML encore plus structuré, pensez à implémenter un balisage de schéma ou de microdonnée. « Structured Data Markup » peut vous donner un coup de main à cet égard. Cela aidera les moteurs de recherche à mieux comprendre votre contenu, à identifier les informations les plus importantes sur votre site, ainsi qu’à rendre vos extraits plus attractifs. Vous pouvez également prévisualiser vos extraits à l’aide de l’outil de test Google pour vous assurer que tout s’affiche correctement.

Unicité ou singularité des contenus SEO

Tout comme Google apprécie son caractère unique, Google pénalise également les sites dont le contenu est dupliqué. Donc, afin d’améliorer votre classement et de sortir Panda de votre site, assurez-vous qu’il n’a pas de problèmes de duplication. En passant, voici un joli guide sur la façon de repérer et de traiter les divers types de contenu en double. Qui plus est, vous devriez également faire attention à la duplication externe. Donc, si vous soupçonnez que certaines pages de votre site peuvent l’avoir, n’hésitez pas à les vérifier avec Copyscape.

Si vous travaillez pour l’une de ces industries qui ne peuvent tout simplement pas publier un contenu unique à chaque fois (comme les magasins en ligne avec de nombreuses pages de produits), essayez de rendre vos descriptions de produits aussi diverses que possible. Une autre bonne façon de résoudre le problème est d’utiliser du contenu généré par les utilisateurs.


La popularité et le netlinking

 

Netlinking SEO 2019

Les liens externes (backlinks) et la popularité

Je suppose qu’il n’est pas surprenant pour vous que les backlinks régissent le classement depuis des lustres. La réalité, c’est qu’ils demeurent toujours l’indication la plus forte de l’autorité de Google. Et on peut dire sans risque de se tromper que cela ne changera guère en 2019. C’est pourquoi le link building de qualité devrait être votre première préoccupation si vous voulez atteindre le sommet. D’ailleurs, voici quelques stratégies puissantes de construction de lien pour que vous obteniez une certaine inspiration de.

Bien sûr, l’une des tactiques les plus cool est d’espionner les profils de liens de vos concurrents. Un de mes outils préférés pour ce genre d’activité est SEO SpyGlass. Avec son aide, vous pouvez comparer votre profil de liens avec ceux de vos concurrents et voir où vos liens se croisent. Ce faisant, vous obtiendrez un aperçu inestimable des nouvelles stratégies de création de liens avec lesquelles vous pouvez vous armer.

Nombre de backlinks et de domaines de référents

Bien que Google apprécie certainement la qualité plus que la quantité, le nombre total de backlinks reste un signal de classement puissant. Veuillez noter que les liens provenant d’un seul domaine ont beaucoup moins de poids que ceux provenant de différents domaines. Ainsi, il suffit de regarder le nombre total de backlinks et le nombre total de paramètres de domaines de liens dans n’importe quel outil de référencement naturel que vous utilisez et voir si votre profil de lien a besoin d’une certaine amélioration en termes de quantité.

L’autorité des domaines référents

Peu importe le nombre de liens que vous avez, ils doivent être de bonne qualité. Sinon, ils vous mettront très probablement dans le pétrin (Penguin vous surveille) plutôt que de vous apporter de bons classements. C’est pourquoi, afin de maintenir la qualité de vos liens, vous devez effectuer régulièrement des audits de backlink. Heureusement, il existe un grand nombre d’outils qui aident à identifier la nocivité des liens. Donc, si vous avez repéré des liens de spam, n’oubliez pas de contacter les propriétaires de sites Web qui vous ont lié en leur demandant poliment de les supprimer. Si ça n’a pas marché, désavouez ces torts à la réputation et oubliez tout ça. De plus, si vous remarquez des pics soudains de liens, assurez-vous de les vérifier car il y a toujours une chance que vos concurrents puissent pointer des liens spammeurs vers vous.

La typologie des liens et diversité des ancres

Bien qu’aujourd’hui le texte d’ancre de lien soit un peu moins important que les deux paramètres de lien mentionnés ci-dessus, le texte d’ancre riche en mots-clés reste fermement un signal important de pertinence pour Google.

Pour être sûrs, les textes d’ancrage de vos liens doivent être sémantiquement pertinents par rapport au sujet de votre contenu et maintenir la diversité. En plus de cela, ne sur-optimisez pas vos textes d’ancre avec des mots-clés, en particulier avec ceux qui sont en quelque sorte liés à la monétisation, car cela va certainement vous mettre sous la pénalité de Google Penguin.


 

L’Expérience Utilisateur UX et ergonomie / SEO

UX et référencement naturel

Avec Google maintenant obsédé par l’expérience utilisateur plus que jamais, la pression sur les propriétaires de sites Web et le référencement naturel est vraiment élevée. Vous êtes censé avoir un site Web super rapide et plus pratique pour que vos visiteurs restent et rivalisent pour des positions élevées dans les SERPs. Ainsi, voici trois signaux majeurs de classement de l’expérience utilisateur pour Google que je veux attirer votre attention en particulier.

Les performances web et la vitesse de chargement d’un site web

Bien sûr, la toute première chose qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à l’expérience utilisateur est la vitesse de la page. Et je suis sûr que vous êtes au courant de la mise à jour de la vitesse de Google qui a officiellement fait de la vitesse des pages un facteur de classement pour les mobiles.

Un autre changement lié à la vitesse qui a eu lieu récemment concerne l’outil PageSpeed Insights qui évalue maintenant les sites Web en fonction de deux critères : Vitesse et optimisation. Le paramètre Vitesse est maintenant calculé à partir des mesures de l’utilisateur réel : FCP (First Contentful Paint) et DCL (DOM Content Loaded) qui sont extraits de la base de données CrUX. Et le score d’optimisation est lié à des paramètres techniques tels que les redirections, la compression, la minification, etc.

A la lumière de tous ces changements récents, notre équipe a mené une recherche visant à déterminer la corrélation entre la vitesse de la page et le classement. Étonnamment, il s’est avéré que le score d’optimisation a une influence énorme sur le classement de nos jours.

Alors, afin de vous faire une idée de la vitesse de vos sites Web, testez-les avec PageSpeed Insights. Portez une attention particulière au paramètre Optimisation et corrigez les problèmes techniques (si vous en avez). Si vous n’êtes pas sûr de la façon de procéder, veuillez consulter ce guide sur l’amélioration du score d’optimisation.

Dans le cas où votre score d’optimisation est parfaitement bon mais que le paramètre Speed laisse beaucoup à désirer, la seule chose que vous pouvez faire est de le rendre moins « lourd » et sophistiqué en minimisant le nombre d’images et de scripts. Vous pouvez également envisager d’implémenter l’AMP (Accelerated Mobile Pages) pour vos pages mobiles car cela les fera charger presque instantanément.

Le temp de session, le rebond, et nouveaux utilisateurs

Deux autres signaux de classement qui sont étroitement liés à l’expérience de l’utilisateur sont le temps d’attente et le taux de rebond. Pour être tout à fait honnête avec vous, ces deux paramètres dépendent massivement du type de requête. Lorsqu’il s’agit du taux de rebond, par exemple, un utilisateur peut recevoir une réponse immédiate en visitant seulement une page de votre site. Ceci sera toujours considéré comme un rebond, bien que cela ne signifie pas que votre page n’est pas assez bonne. Mais en règle générale, il faut plus d’une page à un utilisateur pour ouvrir une recherche.

En parlant de temps d’attente, plus un utilisateur reste longtemps sur votre page, plus cela semble pertinent pour Google. Tout comme avec le taux de rebond, un utilisateur peut passer seulement 5 secondes sur votre site et être entièrement satisfait de la réponse en même temps.

Ainsi, bien que ces deux paramètres dépendent de ce que les utilisateurs saisissent exactement dans la zone de recherche, la combinaison de ces deux paramètres permet à Google d’évaluer assez précisément la pertinence des pages.

Donc, pour que vos visiteurs restent plus longtemps, essayez de les faire participer autant que possible. Pensez à fournir à vos utilisateurs des liens de contenu supplémentaires pour qu’ils soient envoyés vers des messages connexes sur votre site, par exemple. Une autre bonne idée est de mettre en place ce qu’on appelle la « chapelure ». Ce sont de petits chemins de texte en haut de la page qui améliorent la navigation sur le site Web et aident les utilisateurs à comprendre où ils se trouvent sur votre site. De plus, vous pouvez ajouter des sections de commentaires sous vos messages, ce qui peut vous faire gagner quelques minutes supplémentaires.


Le maillage interne, la profondeur, et popularité « on site »

Maillage interne SEO

Je suppose qu’il va sans dire que le PageRank est l’un des signaux d’autorité les plus forts pour Google. Le fait est que, sauf pour le PageRank externe, votre page est aussi influencée par la popularité/maillage interne à votre site. Donc, si vous voulez améliorer le classement de certaines pages qui ne fonctionnent pas si bien, il vaut mieux ne pas les cacher profondément dans la structure de votre site. La meilleure pratique est que chaque page de votre site Web ne soit pas à plus de 3 clics de votre page d’accueil.

Cependant, si vous avez besoin d’améliorer le classement d’une page qui est enfouie dans la structure de votre site, la meilleure chose que vous puissiez faire est de pointer des liens internes vers elle. Mais juste avant cela, regardez la structure de votre site à l’aide de la fonction de visualisation de WebSite Auditor pour voir comment le jus de lien interne est distribué dans votre site et quelles pages doivent être traitées en premier lieu.


 

 

Le passage à l’HTTPS

HTTPS et SEOSe soucier de la sécurité de l’utilisateur est une autre préoccupation de Google de nos jours. En 2014, Google a fait du HTTPS un signal de classement. Comme le fait d’avoir un site HTTPS n’est pas une recommandation mais un must car le navigateur Chrome marque maintenant les sites comme « non sécurisés » dans le cas où ils ne sont pas HTTPS. Pour que vous soyez en sécurité et que vos utilisateurs bénéficient d’une expérience sûre, apprenez à migrer votre site de HTTP vers HTTPS.

 

En somme le SEO 2019 c’est quoi ?

Comme je l’ai mentionné au début de l’article, il existe une quantité énorme de facteurs de classement qui influencent directement ou indirectement votre position sur les RSR. Mais en 2019, je suggérerais certainement d’établir un cap pour la création d’un contenu de qualité, la création de liens de qualité et l’amélioration de l’expérience utilisateur. De plus, il est toujours agréable de faire de la recherche sur la concurrence pour voir comment vos meilleurs concurrents optimisent les signaux de classement suivants pour emprunter leurs tactiques et renforcer vos points faibles (s’il y en a).